Notion

L'effet Koulechov

En 1921, le réalisateur russe Lev Koulechov fait une expérience fascinante et novatrice : il choisit un plan de l’acteur vedette de l’époque Ivan Mosjoukine, plan sur lequel le visage de l’acteur est neutre et ne laisse paraître aucun sentiment particulier. Ce plan, il le décline à l’identique trois fois. La première fois, il le fait suivre d’une autre image, celle d’une assiette de soupe. La deuxième fois, le plan est suivi de l’image d’un cercueil dans lequel repose un enfant ; enfin, une femme lascive allongée sur un canapé succède au dernier plan neutre d’Ivan Mosjoukine. La faim, l’affliction et le désir : trois émotions suscitées par les plans en contrechamp de celui de l’acteur.

[extrait de l’article “Qu’est-ce que l’effet K, ou « effet Koulechov »” – Grand Écart / France Culture]

L'effet Koulechov

L'effet Koulechov expliqué par Contrechamp

Défi
Fais ton Koulechov
Notion
Filmer un dialogue
Notion
L’effet Koulechov
A ton avis
Regards
Notion
Le champ-contrechamp
Défi
Enfermé.e / Encadré.e