Notion

Le documentaire

Un film documentaire c’est quoi ?

Le documentaire est un genre cinématographique, au même titre que la comédie, les films fantastiques, les films d’épouvantes, les films d’action, etc.

Il est assez complexe de définir le cinéma documentaire tant il y a mille et une façons de réaliser un film documentaire.

S’il y a une chose à retenir, c’est que le cinéma documentaire consiste à montrer le réel, à l’inverse de la fiction. Dans un film documentaire, les personnages ne jouent pas. C’est leur propre vie, leur réalité de tous les jours qui est racontée. Voici quelques exemples de films documentaires pour mieux comprendre.

La cour de Babel de Julie Bertuccelli

La réalisatrice filme ici une classe de collégien.ne.s récemment arrivé.e.s en France et réuni.e.s dans une même classe pour apprendre le français.

Notre corps de Claire Simon

Dans ce film de 2h48, Claire Simon filme à l’hôpital des consultations médicales de femmes, de l’adolescence à la vieillesse.

Les habitants de Raymond Depardon

Comme tu peux le voir dans la bande-annonce, Raymond Depardon a mis en place dans ce film un dispositif assez original pour aller à la rencontre des gens !

Petite fille de Sébastien Lifshitz

Sébastien Lifshitz filme ici Sacha, une petite fille née dans un corps de garçon, et sa famille.

Le joli mai de Chris Marker et Pierre Lhomme

Dans ce documentaire, les réalisateurs dressent un portrait des parisien.ne.s à l’aube des années 60. Chacun.e témoigne à sa manière de ses angoisses, ses bonheurs, ses espoirs… 

EX LIBRIS - The New York Public Library de Frederick Wiseman

Dans ce film de 3h18, Frederick Wiseman nous fait déambuler à l’intérieur de l’immense réseau de bibliothèques new-yorkaises. Et on s’ennuie jamais !

Un film documentaire peut prendre différente forme : il peut s’agit d’un film réalisé avec des prises de vue réelles, ou bien avec des images d’archives et une voix off, ou encore d’un film d’animation.

Une histoire à soi d'Amandine Gay

Le documentaire d’Amandine Gay est ici constitué d’images d’archives personnelles de la vie des personnages que l’on entend en voix off.

Ouvrir la voix d'Amandine Gay

Dans ce film, Amandine Gay a opté pour un autre dispositif en choisissant de filmer et d’interviewer des femmes noires en gros plan, c’est à dire de très près.

Zou de Claire Glorieux

Dans son film, Claire Glorieux a fait le choix de mêler plusieurs techniques de récit documentaire : interviews, prise de vue réelle, animation…

Il arrive parfois que les réalisateur.ice.s s’expriment en voix off dans leur documentaire, cet ce afin de contextualiser le film en l’introduisant par exemple, ou de lui donner un fil rouge tout au long de sa durée. Certain.e.s, comme Agnès Varda dans Les glaneurs et la glaneuse, vont encore plus loin en se mettant en scène afin d’incarner le récit, en témoignent ces trois images extraites du film.

© 2000 ciné-tamaris
© 2000 ciné-tamaris
© 2000 ciné-tamaris

Visages villages d'Agnès Varda et JR

Dans Visages villages, Agnès Varda utilise également ce procédé avec son acolyte JR, avec qui elle parcourt la France à la rencontre de ses villageois.e.s.

Daguerréotypes d'Agnès Varda

Dans Daguerréotypes, Agnès Varda va à la rencontre des commercant.e.s de la rue parisienne où elle vécut une très grande partie de sa vie.

Certain.e.s cinéastes jouent parfois avec les frontières du documentaire et de la fiction, en demandant par exemple aux personnes qu’ils.elles filment de jouer leur propre vie, ou en mêlant des scènes très préparées, ou même jouées, et à des scènes documentaires comme dans ces trois exemples ci-dessous.

Swagger d'Olivier Babinet

Danss Swagger, Olivier Babinet filme des collégien.ne.s à Aulnay-sous-Bois, mêlant des séquences habilement mises en scène à des entretiens… 

Chante ton bac d'abord de David André

Le réalisateur mêle ici documentaire et comédie musicale pour raconter l’histoire d’une bande de copain.e.s à Boulogne-sur-Mer,

Vers la tendresse d’Alice Diop

Dans ce film de 38 minutes, Alice Diop brouille les frontières entre scènes de fiction à l’image et documentaire audio en voix off…

Un documentaire peut être de durée variable, il peut s’agir de court-métrage (30 min max), de moyen-métrage (60 min max) ou de long-métrage (> 60 min).

À la différence d’un reportage, qui relève d’un programme de flux, c’est-à-dire un programme destiné à une diffusion unique à la télévision, un documentaire est une œuvre de création. C’est en cela un film de cinéma au même titre que les films de fiction.

Notons enfin que le documentaire ne se limite pas qu’au cinéma : il peut prendre forme à travers une œuvre radiophonique ou photographique par exemple.

A ton avis
Les glaneurs et la glaneuse
Focus
Fiction ou documentaire ?
Zoom sur
Le portrait selon Varda
Focus
Des images dans l’image
Notion
Le cadrage et les échelles de plan
Zoom sur
Les peintures de Jules Breton
MENU
Rechercher ↓