Clip

Dystoclips

La dystopie, ça se vit et se voit aussi en musique !

On commence avec Queen et le clip de Radio Ga Ga (1984) qui intègre des images de Metropolis de Fritz Lang, le premier grand film dystopique.

La chanson est à l’origine du nom de scène Lady Gaga qui apparaît dans plusieurs clips aux univers dystopiques (Alejandro ou Rain On Me avec Ariana Grande). Elle s’est à son tour inspirée de Metropolis pour une session photo où elle reprend le look de la “gynoïde” (robot femme) du film de 1928 – comme Beyoncé, Kylie Minogue ou Janelle Monàe sur la pochette de son premier album.

Metropolis est l’aussi l’inspiration principale d’Express Yourself de Madonna (1989), qui reste l’un des clips les plus chers jamais tournés.

Un peu de rap avec Turn It Up (Remix) / Fire It Up de Busta Rhymes (1997).

Sur une musique samplant le générique de K-2000 (la série avec la voiture qui parle !), on a l’impression de regarder la bande-annonce d’un film post-apocalyptique bien énervé…

Pas de trucage ni de décor futuriste dans The Suburbs (2010), clip réalisé par Spike Jonze (Max et les Maximonstres, Her) pour le groupe canadien Arcade Fire. Comme on peut le lire dans les commentaires de la vidéo sur youtube, certaines images ne sont plus totalement de la fiction dans les Etats-Unis de 2020.

Stromae est un dictateur dans Ta fête (2013), clip mixant les univers d’Hunger Games et du Labyrinthe.

Comme dans de nombreuses dystopies, on y assiste à une version moderne des jeux du cirque de la Rome antique.

Focus
Les vrais décors du cinéma de SF
Défi
Imagine ta dystopie
Focus
Clip et cinéma
Focus
Les génériques de science-fiction
Notion
La dystopie
Notion
Le plan séquence