Focus

Camille, Jim et le cosmos

L’adolescence de Camille, c’est un peu celle de Noémie Lvovsky. Comme son héroïne, la future cinéaste avait, au milieu des années 1970, punaisé au mur de sa chambre les photos de trois légendes d’Hollywood : Marlon Brando, Marilyn Monroe et James Dean. James Dean est un symbole de la jeunesse éternelle : décédé à seulement 24 ans dans un accident de voiture, il ne vieillira jamais, contrairement à Camille. Dans Camille redouble, la référence à l’acteur va plus loin que des photos sur le mur. La séquence du planétarium rend en effet hommage au plus célèbre film de James Dean, sorti après sa mort : La Fureur de vivre (1955), où il est Jim Stark, un lycéen mal dans sa peau, « rebelle sans cause » comme le dit le titre original. La Fureur de vivre, c’est le grand-père des films et des séries avec des ados américains, qui est encore cité de nos jours, dans des épisodes de Riverdale ou de 13 Reasons Why.

Bande annonce "La fureur de vivre"

Regarde les extraits où Camille et Jim Stark sont confrontés à l’immensité du cosmos et à l’infinité du temps. Pourquoi montrer des adolescent.e.s regardant ce genre de conférence ? Pourquoi Camille semble-t-elle moins angoissée que Jim Stark ?

Camille et Jim au planétarium

Film
Camille redouble
Zoom sur
Noémie Lvovsky, derrière et devant la caméra
Focus
Camille et Peggy Sue dans le passé
Série
Le sens de la vie
Focus
L’image dans l’image
Défi
Imagine ta dystopie
MENU
Rechercher ↓